Les parenthèses

Oh c’que j’aime ces parenthèses

Où … J’me fais la belle

Seule sur les routes

Juste à suivre … L’étincelle

 

Oh c’que j’aime la vie quand elle

S’il-lu-mi-ne

Ces rencontres futiles

In-dé-lé-bi-les

Ces secondes qui grondent

Et nous inondent

D’un brin de fantaisie

 

                       Je goûte et je ressens la vie

                       Qui coule…d’Amour à compte-à-rebours

                       Je goûte et je ressens les mots

                       Qui pleurent tellement que c’est Beau

 

Oh c’que j’aime

La vie quand il

S’im-pa-tiente

Qu’il me fait entrer dans

sa danse

Qu’il m’impose en force

Sa Cadence

D’un brin de fantaisie

 

Oh c’que j’aime

La vie quand elle

S’abandonne

Qu’à moi toute entière elle

Se donne

Et comme une offrande qu’elle

Se cambre

D’un brin de fantaisie

 

                   Je goûte et je ressens la vie

                   Qui coule…d’Amour à compte-à-rebours

                   Je goûte et je ressens les mots

                   Qui pleurent aussi quand c’est Beau